Colloque Gestion des matières résiduelles – 30-31 octobre et 1 novembre 2018

Les 30-31 octobre et 1 novembre 2018, l’IDDPNQL tiendra un Colloque sur la gestion des matières résiduelles des Premières Nations au Québec.

L’évènement a pour objectif d’outiller les communautés afin de faciliter la réalisation de projets en gestion des matières résiduelles en adressant certains enjeux communs. Il permettra de rassembler les acteurs de la gestion des matières résiduelles (GMR) des Premières Nations au Québec afin d’échanger sur les enjeux et réalités actuels.

Des présentations « bons coups » des communautés, des conférences et des ateliers de discussion seront présentés. Un ordre du jour détaillé vous sera transmis dans les semaines à venir.

Ainsi, les grands thèmes suivants seront abordés :

  1. Gestion des matières résiduelles : cerner les impacts environnementaux
  2. Gestion des résidus domestiques dangereux : pourquoi et comment ?
  3. Enjeux et défis d’implantation du compostage
  4. Comprendre la structure du recyclage de A à Z

Visites terrain

Cette année, un après-midi de visites terrain a été organisé pour donner l’opportunité aux participants de visiter différentes infrastructures de gestion des matières résiduelles des Premières Nations et de municipalités québécoises. Le transport en autobus sera fourni pour les visites des installations et le retour sera prévu vers 17h00 à l’hôtel Impéria. Deux choix sont proposés pour la première visite, et un retour avec tous est prévu pour la visite de l’écocentre de Kanesatake.

Documents disponibles:

Comité régional des Premières Nations au Québec

La journée du 1er novembre sera allouée à la mise sur pied d’un comité régional sur la gestion des matières résiduelles des Premières Nations du Québec et du Labrador. Ce comité aura pour objectif d’assurer une participation active des Premières Nations du Québec au Comité aviseur national sur la gestion des matières résiduelles de Services aux Autochtones Canada. Le comité permettra aux acteurs de la gestion des matières résiduelles de faire entendre leur voix au niveau des enjeux et défis vécus dans leur communauté, de se rassembler, d’acquérir de l’expertise et des connaissances, de soulever des solutions et d’arrimer leurs efforts en déterminant des objectifs communs.

Document descriptif du comité régional