Notre équipe

L’IDDPNQL compte sur une équipe pluridisciplinaire, cumulant plusieurs années d’expérience dans les différents domaines du développement durable :

Michael Ross, Directeur

Innu de la Première Nation d’Essipit, Michael détient un baccalauréat en biologie de la faune et une maîtrise en ressources renouvelables de l’Université McGill, où il a analysé l’impact des éoliennes sur la migration des oiseaux de proie. Après avoir œuvré comme biologiste au sein de sa communauté pendant trois ans, Michael s’est joint à l’IDDPNQL afin de travailler à la protection des droits et à la défense des enjeux des 43 Premières Nations au Québec et au Labrador. D’abord engagé à titre de chargé de projet, il est devenu directeur en 2012. Il cumule différentes expériences relatives aux enjeux de gouvernance, de planification et gestion territoriale, d’ententes sur les répercussions et avantages, de consultation et d’accommodement, d’énergie, de matières résiduelles et de changements climatiques.


Alain Bédard, Directeur adjoint

D’origine huronne-wendat, Alain détient une maîtrise en biogéosciences de l’environnement et un baccalauréat en aménagement et environnement forestiers de l’Université Laval. Membre de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec, il dispose d’une expérience diversifiée, ayant accompli des mandats pour Environnement Canada, Parcs Canada, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune et le Conseil de la Nation huronne-wendat. Au cours de sa carrière, il a pu travailler sur des sujets tels que l’aménagement forestier, les évaluations environnementales, l’application de lois, les enjeux des Premières Nations et la conservation des ressources. Alain fait partie de l’équipe de l’IDDPNQL depuis 2011. Il a travaillé à l’analyse de divers dossiers et réalisé différents projets en lien, entre autres, avec l’environnement, les ressources naturelles, les forêts, les mines, les normes de certification, les matières résiduelles, la consultation, la négociation d’entente et la planification stratégique. Alain assume le rôle de conseiller stratégique en 2016 et devient directeur adjoint en avril 2017.


Catherine Lortie, Responsable aux opérations et aux communications

Catherine s’est jointe à l’IDDPNQL en juillet 2016 afin de soutenir l’administration et de développer différents projets de communication et d’utilisation des médias. Forte de son expérience en gestion de projets et en utilisation de la technologie à des fins diverses, elle aura pour mission de faire rayonner l’Institut au sein des Premières Nations ainsi qu’ailleurs en plus de coordonner les opérations au quotidien. Elle est détentrice d’un baccalauréat en psychologie, d’une maîtrise en sciences pharmaceutiques et d’un doctorat en médecine expérimentale.


Katherine Tremblay, Coordonnatrice en gestion des matières résiduelles

Katherine s’est jointe à l’équipe de l’IDDPNQL en mai 2016 à titre de chargée de projet en gestion des matières résiduelles, afin de réaliser un projet de portrait régional sur le sujet. Elle est titulaire d’un baccalauréat en environnements naturels et aménagés de l’Université Laval, complété en 2016. Elle y a entre autres acquis de l’expérience en gestion des matières résiduelles, notamment lors de ses stages à la Ville de Québec, et travaillé sur des projets de mise en valeur du territoire. Ses visites fréquentes des communautés ont permis d’acquérir une vision régionale des enjeux liés à la gestion des matières résiduelles et de développer l’expertise nécessaire pour soutenir les communautés dans le domaine. En 2017 et 2018, un service d’accompagnement et de formation itinérante ainsi que plusieurs projets en gestion des matières résiduelles ont vu le jour. Katherine coordonne maintenant l’équipe de gestion des matières résiduelles depuis avril 2018.


Laura Morgan, Chargée de projet en gestion des matières résiduelles

Originaire du Saguenay, Laura a complété son baccalauréat en Génie industriel concentration ingénierie de la chaîne logistique et des réseaux de création de valeur à l’Université Laval en 2016. Elle y a effectué des stages en logistique et en amélioration continue dans le domaine industriel. Elle a effectué divers projets d’optimisation des procédés notamment dans le domaine de la transformation alimentaire, de la production d’aluminium et la transformation du bois. Suite à l’obtention de son diplôme, elle a décidé de mettre à profit ses connaissances en ingénierie industrielle dans le domaine du développement durable chez les Premières Nations. Laura s’est jointe à l’équipe de l’IDDPNQL en octobre 2016 à titre de conseillère en efficacité énergétique. Cette expérience au sein des communautés lui a permis de développer ses connaissances face aux enjeux des Premières Nations. Elle est maintenant chargée de projet au sein de l’équipe des matières résiduelles depuis mai 2017 et travaille sur des plans de gestion des matières résiduelles.


Andréanne Ferland, Coordonnatrice en changements climatiques et énergie

Andréanne accompagne depuis 3 ans les communautés des Premières Nations dans leurs démarches d’adaptation aux changements climatiques. Elle réalise actuellement des projets sur la résilience des infrastructures et sur la restauration d’habits côtiers, en collaboration avec plusieurs Premières Nations, des organisations locales et des institutions de recherche. Elle est titulaire d’une double maîtrise en gestion de l’environnement et en écologie internationale de l’Université de Sherbrooke.

 


Claudel Babineau-Boulé, Chargée de projet en réhabilitation de sites

Après dix années passées à Montréal, Claudel a effectué un retour vers sa ville natale, Québec, pour faire partie de l’équipe de l’IDDPNQL. Elle a complété un baccalauréat en politique et développement international en 2011 à l’université McGill pour ensuite effectuer une Maîtrise en gestion de l’environnement à l’université de Sherbrooke au campus de Longueuil en 2014. Elle a travaillé près de trois (3) ans dans le domaine de l’évaluation environnementale de site comme chargée de projet. Elle a participé, entre autres, à plusieurs études d’évaluation environnementale, réhabilitations environnementales de site et projets pilotes. Elle a également pris part à différents projets sur la scène internationale en Afrique subsaharienne et en Amérique latine, dans un contexte de coopération internationale et de développement durable. Elle est maintenant chargée de projet en réhabilitation de site pour l’IDDNPQL.


Karine Labrosse-Lapensée, Chargée de projet en changements climatiques

Karine est titulaire d’une maîtrise en gestion de l’environnement et politique appliquée de l’Université de Sherbrooke et d’un baccalauréat en sciences biologiques de l’Université de Montréal. Interpelée par les problématiques environnementales, elle a participé à la 22e Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques où elle a pu suivre les négociations en lien avec l’énergie, les technologies propres de même que celles liées aux mesures d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques. C’est dans la perspective de contribuer à l’amélioration de la prise en compte des Premières Nations du Québec et du Labrador dans les politiques climatiques qu’elle s’est jointe à l’équipe de l’IDDPNQL en novembre 2017 à titre de chargée de projet en changements climatiques.


Lydia-Juliette Picard, Chargée de projet aux consultations

D’origine innue, Lydia-Juliette détient un baccalauréat intégré en études internationales et langues modernes et un certificat en science politique de l’Université Laval. Ses champs d’intérêt sont les relations internationales et la coopération humanitaire, ainsi que la promotion et la préservation des cultures et les langues. Sensible aux enjeux des Premières Nations, elle a joint l’IDDPNQL en novembre 2017 afin de travailler sur la Stratégie de développement durable de l’IDDPNQL. Elle collabore maintenant au Centre d’expertise en consultation depuis avril 2018.


Laury Tétaut Malek, Adjointe aux finances

Innue issue de la communauté de Nutashkuan, Laury a rejoint l’IDDPNQL en janvier 2018 en tant d’adjointe administrative aux finances. Elle a complété son diplôme d’études professionnelles en comptabilité au CDFM de Wendake, en partenariat avec le CFP de Neufchâtel, en décembre 2017. De plus, elle a cumulé de l’expérience en soutien administratif auprès de sa communauté et diverses organisations autochtones lors de ses emplois étudiants. Très attachée à la nation à laquelle elle appartient, s’accomplir auprès d’une organisation autochtone œuvrant pour le développement durable est une de ses plus grandes réalisations professionnelles.


Pascale Ayotte, Chargée de projet aux consultations

Pascale est titulaire d’un baccalauréat en sciences de la communication de l’Université de Montréal et d’un baccalauréat en biologie, avec une spécialisation en écologie, de l’Université du Québec à Montréal. Passionnée par l’écologie animale, elle a poursuivi son parcours dans ce domaine en effectuant une maîtrise en recherche à l’Université Laval. Dans le cadre de cette formation, elle a étudié l’impact de la densité de population et des facteurs environnementaux sur la condition corporelle et la reproduction du cerf de Virginie, à l’île d’Anticosti. Pascale s’est jointe à l’équipe de l’IDDNPQL en 2018 en tant que chargée de projet aux consultations. Elle travaille notamment sur des enjeux maritimes pouvant affecter les Premières Nations, ainsi que sur des dossiers touchant la gestion et la conservation de la faune.


Natalie Fontaine O’Connell, Chargée de projet en matières résiduelles

Originaire de l’Ontario et élevée à Montréal, Natalie a rejoint l’équipe de l’IDDPNQL en mai 2018. Son parcours scolaire l’a menée de l’étude de la musique au développement international auprès des communautés des Premières Nations d’Amérique Latine pour se terminer en 2014 avec un baccalauréat en génie civil avec spécialisation en structure obtenu à l’Université Concordia. Elle est restée impliquée en changement social durant ses études supérieures en assumant le rôle de vice-présidente d’ingénierie globale avec la section Concordia d’Ingénieurs Sans Frontières et elle a participé à un stage de recherche en béton renforcé de fibres de verre à l’Université Technique de Rhénanie‑Westphalie, en Allemagne. Elle a travaillé en réfection de structures d’acier et de béton durant quelques années, notamment sur certaines structures de support pour le Pont Jacques-Cartier. Forte de son expérience multidisciplinaire, elle remplit maintenant un mandat de soutien technique auprès de communautés des Premières Nations en gestion des matières résiduelles. Plus particulièrement, elle accomplit des études de faisabilité, prépare des plans et devis et travaille sur la planification de l’implantation d’écocentres.


Chloé Leduc, Chargée de projet en matières résiduelles

Chloé détient un baccalauréat en géographie avec une concentration en aménagement du territoire et développement durable de l’Université de Rimouski et poursuit actuellement une mineure en études autochtones de l’Université de Montréal. Depuis janvier 2018, elle met de l’avant son intérêt pour les enjeux des Premières Nations et de l’environnement et son expérience en communication en collaborant avec l’équipe de gestion des matières résiduelles de l’IDDPNQL en tant que consultante. Chloé rejoint l’équipe en juin à titre de chargée de projet et participe à la création d’outils de sensibilisation. Elle travaille également sur un projet de formation d’écopatrouille pour les communautés.


Maïté Blancquaert, Chargée de projet aux consultations

Maïté est diplômée du baccalauréat en anthropologie de l’Université de Montréal. Elle est également titulaire d’une maîtrise en science de l’environnement qui l’a entre autres amenée à participer à un cours de terrain à la Baie-James et au Nunavik portant sur les problématiques environnementales spécifiques aux populations autochtones nordiques. Toujours dans le cadre de sa maîtrise, Maïté a travaillé comme gestionnaire de projet en agriculture urbaine et comme analyste des politiques pour la protection des espèces en péril. Elle s’est jointe à l’équipe des consultations de l’IDDPNQL comme chargé de projet en juin 2018.


Catherine Bergeron, Chargée de projet en matières résiduelles

Catherine a obtenu un baccalauréat en géographie et une maîtrise en aménagement du territoire et développement régional à l’Université Laval. Dans le cadre de sa maîtrise, elle a étudié le lichen en tant que bioindicateur de la qualité de l’air dans la région de Québec. Elle s’est ensuite impliquée au sein de projets de valorisation du patrimoine naturel et paysager puis de verdissement d’espaces collectifs en milieu urbain. Catherine s’est jointe à l’équipe de l’IDDPNQL en 2018 en tant que chargée de projet en gestion des matières résiduelles. Elle a pour mandat d’accompagner les communautés à travers leur processus d’implantation du compostage.


Sabryna Godbout, Chargée de projet en langues et cultures

Wendat de la communauté de Wendake, Sabryna a complété à l’hiver 2019 son Baccalauréat Multidisciplinaire qui consiste à un cumul de trois certificats : études autochtones, ethnologie et travail social à l’Université Laval. Ses expériences professionnelles précédentes, entre autres, enseignante de la langue wendat, formatrice en atelier de perlage et danses de pow wow, sont toutes reliées de près ou de loin à la transmission culturelle. Travailler en tant que chargée de projet en langues et cultures à l’IDDPNQL n’est donc qu’un prolongement de sa passion pour la transmission des cultures et des langues des Premières Nations.


Catherine Talbot, Chargée de projet en gestion des matières résiduelles

Ayant grandi à Québec, Catherine a complété un baccalauréat en anthropologie sociale et culturelle à l’Université Laval. Passionnée par les questions identitaires et l’attachement des populations au territoire, elle s’est ensuite dirigée vers la maîtrise professionnelle en aménagement du territoire et développement régional. Elle a alors eu l’opportunité de développer ses connaissances en développement durable et de faire un stage en France, en partenariat avec Polytech’Tours, sur différents projets de participation citoyenne. Catherine s’est jointe à l’équipe de gestion des matières résiduelles de l’IDDPNQL à titre de chargée de projet en mai 2019. Elle travaille sur des projets de sensibilisation à la gestion des matières résiduelles auprès des communautés autochtones.


 

Marcel Rodriguez, Chargé de projet en matières résiduelles

Originaire du Mexique, Marcel détient un baccalauréat en urbanisme et une maitrise en écologie internationale. Dès l’obtention de son diplôme, il s’est spécialisé en gestion des matières résiduelles. Il s’est impliqué dans plusieurs projets relatifs à ce sujet au Québec, aux États-Unis et au Mexique. Grâce à ses expériences de travail, il a pu approfondir ses connaissances en gestion des matières résiduelles, tant en milieu urbain qu’en région. Il a travaillé au Conseil régional de l’environnement d’Abitibi-Témiscamingue où il agissait en tant que responsable de la gestion des matières résiduelles et du Comité de la zone périphérique du Parc national d’Aiguebelle. Marcel s’est joint à l’équipe de l’IDDPNQL en mai 2019 comme chargé de projet pour accompagner les communautés à améliorer leur gestion des matières résiduelles.


Carolane Ferland-Picard, Adjointe aux finances (par intérim)

Carolane est membre de la nation huronne-wendat de Wendake. En 2014, elle obtient son diplôme d’études collégiales en techniques de comptabilité et de gestion. Elle effectue ensuite plusieurs contrats dans différentes organisations œuvrant dans divers secteurs d’activité. Elle a travaillé plusieurs années en tant que technicienne comptable dans un concessionnaire automobile. Carolane rejoint l’équipe de l’IDDPNQL en tant qu’adjointe aux finances par intérim en juin 2019. Elle est très fière de pouvoir mettre à profit son expérience professionnelle dans un organisme qui a à cœur les valeurs des membres des Premières Nations.


Noémie Després-Tassé, avocate

Noémie est avocate, membre du Barreau depuis 2016 et titulaire d’une maîtrise en droit de l’environnement, du développement durable et de la sécurité alimentaire de l’Université Laval. Ayant expérimenté la pratique en cabinet privé, ses études l’ont poussée à s’impliquer dans la Chaire de recherche Goldcorp en droit des ressources naturelles et de l’énergie. C’est dans ce contexte qu’elle s’est intéressée à la portée juridique de l’acceptabilité sociale, au droit des ressources naturelles et à l’obligation de consultation et d’accommodement. Cherchant à orienter sa pratique vers ces enjeux qui la passionnent, Noémie s’est jointe à l’IDDPNQL à titre de chargée de projet aux consultations en 2019.


Marie Dallaire, Chargée de projet en matières résiduelles

Marie a obtenu un baccalauréat en développement international et mondialisation ainsi qu’un baccalauréat en droit civil de l’Université d’Ottawa. Ayant un intérêt marqué pour le droit de l’environnement et le développement durable, elle a poursuivi une maîtrise en gestion de l’environnement à l’Université de Sherbrooke. Comme sujet d’essai de fin de maîtrise, elle s’est intéressée au rôle des villes dans la gouvernance de l’eau des Grands Lacs et du Saint-Laurent dans la résolution de problématiques environnementales transfrontalières. Marie s’est jointe à l’équipe de l’IDDPNQL à l’automne 2019 en tant que chargée de projet en gestion des matières résiduelles. Elle travaille sur des dossiers reliés la sensibilisation et la formation des Premières Nations à la gestion des matières résiduelles.


Flavie Ferrer, Chargée de projet en foresterie

Flavie est arrivée à l’IDDPNQL en octobre 2019 pour agrandir l’équipe du Centre d’expertise sur les ententes, répercussion et avantages dans le domaine de la foresterie, grâce à ses expériences variées dans le secteur forestier : aménagement forestier, sylviculture, gestion des approvisionnements en ressource ligneuse, certifications forestières, analyse de filière etc.Elle est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en aménagement forestier et l’autre en industries et technologies du bois, qu’elle a obtenus en France. Membre de l’ordre des ingénieurs forestiers du Québec, elle a également complété une maîtrise de recherche en écologie à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.


Charles Magnan, Chargé de projet en communication

Wendat de la communauté de Wendake, Charles détient un baccalauréat en marketing et en entrepreneuriat de l’Université Laval. Avant de joindre les rangs de l’IDDPNQL, il a eu l’opportunité d’œuvrer en marketing dans le secteur des logiciels mobiles et de la finance personnelle. C’est à travers ces expériences qu’il a pu ajouter de nombreuses cordes à son arc notamment au niveau de la gestion de mes médias sociaux, la coordination de campagnes publicitaires numériques, d’acquisition de clients automatisée et de création de tunnels de vente en ligne. Débrouillard et autodidacte, il est a un fort intérêt à trouver une solution à tous les obstacles qui se dressent dans ses mandats.


Marc-André Bonneau, Chargé de projet en matières résiduelles

Marc-André a complété un baccalauréat en études de l’environnement à l’Université d’Ottawa en 2015 ainsi qu’une maîtrise en santé communautaire à l’Université Laval en 2018. Il a, entre autres, travaillé à la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations. Il était notamment responsable de la formation d’intervieweurs locaux, au sein du secteur de la recherche. Il a également acquis de l’expérience en travaillant à titre d’agent de sensibilisation pour la Coopérative FA, une coopérative de solidarité qui vise à inspirer l’action écoresponsable. Marc-André est maintenant chargé de projet au sein de l’équipe des matières résiduelles. Il est responsable du volet formation.


Manuel Cossette, Chargé de projet en géomatique 

Manuel a complété un baccalauréat en génie géologique à l’Université Laval en 2013 et il a entrepris une carrière dans le domaine du génie-conseil au cours de laquelle il a participé à de nombreux projets de caractérisation et de réhabilitation environnementale de terrains contaminés. Manuel a développé un fort intérêt pour la géomatique au courant de sa carrière, ce qui l’a mené à compléter en 2019 un diplôme spécialisé en géographie, avec concentration en télédétection, au Centre of Geographic Sciences en Nouvelle-Écosse. Manuel s’est joint à l’IDDPNQL en 2020 en tant que chargé de projet en géomatique afin de soutenir les besoins en géomatique des différents secteurs de l’organisation.


Chrystel Losier, Chargée de projet aux consultations

Chrystel détient un baccalauréat en sciences environnementales de l’Université d’Ottawa et une maîtrise en biologie de l’Université Laval. Ses recherches aux études supérieures ont porté sur l’influence de la sélection de l’habitat sur la survie et la condition physique du caribou forestier. Elle a travaillé pendant cinq ans pour le réseau des zones d’exploitation contrôlée du Québec où elle était responsable des dossiers fauniques et de la gestion des données géospatiales. Elle s’est jointe à l’équipe de l’IDDPNQL en février 2020. Elle a pour mandat de collaborer à la mise en place d’une Stratégie régionale autochtone et de développer les services et les ressources de l’IDDPNQL en matière de conservation de la biodiversité et des milieux naturels.


Evelyne Lemay, Chargée de projet en changements climatiques

Evelyne est titulaire d’un baccalauréat en biologie avec profil international de l’Université Laval. Ayant un intérêt marqué pour les enjeux de conservation en milieu nordique, elle a poursuivi ses études à la maîtrise dans le cadre d’un projet de recherche sur les impacts des changements climatiques sur l’habitat du caribou migrateur. Au cours de trois étés de travaux de terrain au Nunavik, elle a visité plusieurs communautés inuites, suscitant ainsi son intérêt quant aux défis entourant le développement durable en territoire autochtone. Evelyne a rejoint l’équipe de l’IDDPNQL en 2020 à titre de chargée de projet en changements climatiques.


Laurie Leblanc-Rajotte, Chargée de projet aux consultations

Titulaire d’une maîtrise en écologie internationale de l’Université de Sherbrooke et d’un baccalauréat en biologie de l’Université Laval, Laurie a rejoint l’équipe de l’IDDPNQL en juillet 2020. Détenant un intérêt particulier pour la gestion et la conservation des systèmes socio-écologiques, elle a étudié l’utilisation durable des ressources fauniques dans une communauté autochtone au Paraguay dans le cadre de son stage de maîtrise. Cette expérience terrain l’a amenée à vouloir approfondir ses connaissances sur les enjeux autochtones et la gestion des aires protégées dans un contexte québécois. Ainsi, Laurie a terminé ses études par la rédaction d’un essai portant sur l’établissement des aires protégées et de conservation autochtone au Canada. Souhaitant travailler au service des Premières Nations, elle occupe le poste de chargée de projet en environnement au sein de l’équipe de consultation.


Mélissa Whittom, Chargée de projet en environnement 

Détentrice d’un baccalauréat en science politique ainsi que d’une maîtrise en affaires publiques de l’Université Laval, Mélissa s’est joint à l’IDDPNQL comme chargée de projet en environnement au sein de l’équipe de consultation en août 2020. Par le passé, elle a acquis de l’expérience professionnelle au sein du Centre d’analyse de politiques publiques (CAPP) de l’Université Laval comme auxiliaire de recherche sur des projets touchant une gamme d’enjeux socio-politiques divers. Dans le cadre de sa maîtrise professionnelle, elle a par la suite complété son stage au sein du gouvernement fédéral chez Ressources naturelles Canada pour ensuite être engagée à titre d’analyste de politiques pour le secteur du Service canadien des forêts; et plus précisément au sein du programme sur les ravageurs forestiers.


Karl Masson, Conseiller en projet minier

Originaire de Haute-Savoie dans les alpes françaises, Karl est détenteur d’un diplôme d’ingénieur en géologie avec spécialisation en géologie minière de l’Institut Polytechnique UniLaSalle, ainsi que du titre d’Éco-conseiller grâce à un double diplôme de l’Université du Québec à Chicoutimi. Il a réalisé son stage de fin d’étude avec le Forum Planèt’ERE 2017 (événement international sur l’éducation relative à l’environnement). Il a travaillé comme géologue d’exploration en Nouvelle-Calédonie et en Norvège. Plus récemment, il a collaboré avec une association de scoutisme laïque en France dans le domaine de l’animation et l’éducation à l’environnement et au développement durable.  Depuis on tout jeune âge, il est passionné par les cultures des peuples autochtones à travers le monde. Il a à cœur d’utiliser des connaissances pour aider les communautés des Premières Nations sur les enjeux de l’industrie minière au Québec et au Labrador.


Raphaële Piché, Chargée de projet en conservation

Originaire du nord de l’Ontario, Raphaële détient un baccalauréat spécialisé approfondi en biologie de l’Université d’Ottawa ainsi qu’une maîtrise en biologie de l’Université du Québec à Montréal. Dans le cadre de sa maîtrise, son projet de recherche était sur la régénération de l’épinette noire après aménagement. Elle a ensuite occupé divers postes lui donnant une bonne expérience de terrain en caractérisation de milieux naturels et en gestion de projets. Elle s’est jointe à l’IDDPNQL en novembre 2020 à titre de chargée de projets en conservation où elle contribue au développement d’une stratégie régionale autochtone en conservation de milieux naturels et de biodiversité.


Collaborateurs

Catherine Béland, Coordonnatrice en planification

Équipe de Planification

.

.


Olivier Courtemanche, Avocat

Équipe Ententes sur les répercussions et les avantages (ERA)

.
.
.
.


François Boivin, Ingénieur junior

Chargé de projet en énergie renouvelable

.

.


Charlotte Chicoine Wilson, Avocate

Équipe Ententes sur les répercussions et les avantages (ERA)

.
.


Geneviève Richard, Avocate

Équipe Ententes sur les répercussions et les avantages (ERA)

 


Vous pouvez contacter les membres de notre équipe en appelant au 418 843-9999 ou en écrivant à l’adresse courriel info@iddpnql.ca.

Vous voulez vous joindre à notre équipe? Consultez les offres d’emploi ou de stage.