Conservation

Les menaces croissantes qui pèsent sur la biodiversité et les milieux naturels sont au cœur des enjeux des Premières Nations. En tant que gardiens de la nature, les Premières Nations ont un rôle primordial à jouer dans la conservation et la protection de la biodiversité et du territoire. Dans cette perspective, l’IDDPNQL souhaite participer au renforcement des capacités des Premières Nations afin de les soutenir dans leur rôle d’assurer la pérennité des milieux naturels pour les générations actuelles et futures.

LES PROJETS EN COURS

Conservation et protection de la nature

L’IDDPNQL a entamé le projet Conservation et protection de la nature en 2019. Ce projet vise à favoriser une meilleure implication des Premières Nations pour la conservation de la biodiversité et des milieux naturels. Il s’agit d’un projet de grande envergure qui s’échelonnera sur quatre ans.

Ce projet comprend deux grands volets :

  1. Émettre des recommandations au Service canadien de la faune (SCF) pour développer une Stratégie régionale autochtone. Cette Stratégie régionale autochtone est un outil qui sera développé en collaboration avec les Premières Nations pour leur permettre d’être adéquatement impliquées dans les initiatives du Service canadien de la faune et de développer plus de projets en conservation de la biodiversité et des milieux naturels.
  2. Développer des services et des ressources au sein de l’IDDPNQL pour appuyer concrètement les Premières Nations dans le développement et la mise en place d’initiatives en conservation. Dans ce volet, l’IDDPNQL prévoit offrir une gamme de services pour outiller les Premières Nations et développer leurs compétences en conservation, tout en créant des opportunités de réseautage entre les communautés. Ces services prendront la forme de formations sur des sujets d’intérêt pour les communautés, d’appui pour rédiger ou déposer des demandes de financement, d’aide pour la coordination de projets, de soutien technique (p. ex. inventaires fauniques et floristiques), d’appui en communication (p. ex. sensibilisation), etc. L’IDDPNQL prévoit ajuster ses services au fil du temps et aux besoins des Premières Nations.

Pour plus d’informations sur ce projet, n’hésitez pas à contacter nos chargées de projet:

  • Chrystel Losier : closier@iddpnql.ca
  • Raphaële Piché : rpiche@iddpnql.ca

Suivi des oiseaux boréaux du Québec – Projet Pineshîsh Piyaasiis

L’IDDPNQL a récemment engagé un partenariat avec le Service canadien de la faune afin de démarrer un projet de suivi des oiseaux boréaux à l’échelle du Québec. Le projet Pineshîsh-Piyaasiis a comme objectif de soutenir la participation active des Premières Nations dans le suivi des oiseaux de la forêt boréale sur leurs territoires traditionnels et de promouvoir l’échange de savoirs autochtones et scientifiques sur les oiseaux boréaux. En partenariat avec les communautés, ce projet vise à acquérir de l’information sur la répartition et l’abondance des oiseaux boréaux de manière participative et évolutive en fonction des besoins des Premières Nations. Afin de recueillir ces informations, des stations d’écoute électroniques qui enregistrent les sons des oiseaux sont installées à différents endroits sur le territoire.

En 2020, une collaboration avec les communautés de Matimekush Lac-John et de Kawawachikamach a permis la réalisation d’une campagne de terrain menant à l’installation de 23 stations d’écoute sur le territoire. En 2021, d’autres communautés seront invitées à participer au développement de ce projet.

Pour plus d’informations sur ce projet, n’hésitez pas à écrire à info@iddpnql.ca

Planification et conservation marine

En novembre 2020, l’IDDPNQL a été mandaté par la Division de la Planification et de la Conservation Marines (DPCM) du ministère Pêches et Océans Canada (MPO), région du Québec, pour soutenir le déploiement d’une nouvelle initiative auprès des Premières Nations.

La DPCM de la région du Québec explique sa nouvelle initiative ainsi : « En vue de progresser sur le chemin de la réconciliation avec les peuples autochtones et de les impliquer dans la planification et la conservation marines visant à conserver 25% des océans du Canada d’ici 2025 et 30 % d’ici 2030, la DPCM de la région du Québec souhaite favoriser un environnement ouvert afin que les peuples autochtones puissent soumettre leurs visions et participer à la réflexion en amont de la mise en place de processus tels que la participation à la gouvernance et la cogestion des océans. Cette démarche s’inscrit également dans différents aspects de la mise en œuvre de l’entente de collaboration Canada-Québec pour l’établissement d’un réseau d’aires marines protégées au Québec ».

Plus précisément, l’objectif principal de l’initiative est de permettre aux Premières Nations Huronne-Wendat, Innues, Mi’gmaq et Wolastoqiyik Wahsipekuk de développer une réflexion et une vision sur les thématiques de planification et de conservation marines, en préparation aux discussions avec le gouvernement du Canada sur celles-ci. Les thématiques proposées par la DPCM sont libellées ainsi :

  • La planification spatiale marine, notamment la participation à la gouvernance;
  • L’identification et l’établissement des sites de conservation;
  • La co-gestion des aires marines protégées;
  • Les sites de conservation autochtones;
  • L’intégration du savoir autochtone aux processus de mise en place d’aires marines protégées et de planification spatiale marine;
  • La signification et implication relativement à l’économie bleue.

Pour plus d’informations sur ce projet, n’hésitez pas à contacter notre chargée de projet Laurie Leblanc-Rajotte à l’adresse lleblanc-rajotte@iddpnql.ca ou notre collaboratrice Mylène Clavreul à l’adresse mclavreul@iddpnql.ca

ATELIERS, ÉVÉNEMENTS ET FORMATIONS

ANCIENS PROJETS